Non classé

Je vous ai pas dit ? Je repars…

11 avril 2016

Je me souvimoiens d’avoir aimé quand on me disait « j’rentre pas ce soir, je te ramène un croissant demain matin ». Ça voulait clairement dire que j’allais pouvoir passer la soirée toute seule à danser en p’tite culotte et que demain j’aurais un croissant tout chaud. C’était clairement ça, ne me contredisez pas. Jusqu’à ce que je croise les petits pains au chocolat et quelqu’un pour danser avec moi en p’tite culotte.

J’ai jamais aimé l’amour, ces papillons qui gigotent dans le fond du ventre, ces joues rouges en pleine nuit et tout ces trucs un peu bancal auxquels je n’ai jamais rien compris. Que j’ai toujours un peu refusé. Un peu transformé en douleur, en besoin de liberté, en envie de solitude apprivoisée. Je ne sais pas vraiment ce qui s’est passé, ou j’ai mis les pieds ni la tête ni le coquillage entre les jambes. Mais j’ai envie de partager. Pas avec vous.

Un dîner aux chandelles, un oignon qui fait pleurer, une maison, un débat politique, un compte en banque, une carte de bus, un bouquin, un chagrin, un bain, une paire de chaussette ou juste une chaussette, un secret, une main, un album photo, un ex, une bouteille de gin, un film français, un coucher de soleil, une dispute, un hiver enneigé, une retrouvaille sur l’oreiller, un été caniculaire, un ennui,
une grippe, un lit.

Avec le mec qui danse avec moi, en p’tite culotte, on part vivre à l’autre bout du monde.

 

You Might Also Like

Aucun commentaire

Répondre