Non classé

C’était qu’une histoire de chaussettes.

18 août 2014

image

« Viens, on cherche un grand appartement, pour vivre à deux et être heureux. Un grand chez nous avec du parquet et une cheminée. Une cheminée qui ne fait pas de feu, mais c’est pas grave on se réchauffera autrement. On garde mon chat, parce que bon, c’est mon chat. Même si tu l’aimes pas, lui non plus il faut dire. Viens je vais fabriquer une jolie étiquette avec nos noms pour la boite aux lettres. Viens on fabrique des étagères puis, prête moi de la place dans ton dressing, j’ai plus de robes que toi de pantalons. Viens on mets toujours de la jolie musique dans l’appartement. D’accord, je danserai sur le canapé en p’tite culotte. Tu prends toute la couverture. Comment ça, « ta mère vient manger ce midi » ? Mets tes bottes en caoutchouc, on va marcher dans la boue. Viens on fait des tartines grillées avec de la confiture de fraise. C’est doux les matins aux tartines grillées avec de la confiture de fraise. Viens, on va manger au restaurant. « Désolée j’ai pas entendu, j’écoutais les voisins de la table d’a côté »

Je t’attends à la gare, je t’attends dans le salon, je t’attends dans le lit, dans la salle de bain en jouant avec la mousse. Je t’attends dans mes mots, je t’attends sur le trottoir. Je t’attends pour le diner et pour être à l’heure au cinéma. Je t’attends en caressant le chat, que tu n’aimes pas.

Viens, on s’enlace une dernière fois. On saute à pieds joint sur le château de sable qu’on a construit avec de l’eau et de l’amour et puis peut être un peu d’autres choses aussi, faut pas croire.

On rend les clefs, les meubles et tout les bouts de papier. On part vivre à un diamètre opposé de chaque côté du globe. Ou alors on s’oublie sans trop s’en remettre. Ca revient au même.

Mes chaussettes roses on perdu de leur couleurs sur tes chaussettes blanches. Mais c’est pas si grave, tu croiseras d’autres chaussettes, d’autres couleurs à mélanger. “

You Might Also Like

Aucun commentaire

Répondre