Non classé

Exploration du papillon : Carnet de voyage en Guada truc truc

4 juillet 2014

« La Guadeloupe, ça à la forme d’un papillon, tu sais ? »

Il y a quelques jours, j’ai pris un malin plaisir à voir le caillou devenir tout petit petit, au loin dans le ciel. Pour m’envoler vers un autre caillou, avec le p’tit pilote.

Alors, tu vas me dire “fais pas ta maligne, cocotte, t’habites dans les caraïbes, sur une île paradisiaque et tu trouves le moyen d’avoir besoin de vacances ?” D’une certaine façon, je crois que tu as raison. Et en plus de ça, j’ai pas tellement envie de te contredire. Mais d’une autre, c’est plutôt que l’occasion s’est présentée, est tombée à pic (à coeur, à trèfle) alors on a sorti notre épuisette et on l’a attrapé. L’occasion. On est parti, se ressourcer ailleurs. Parce que tu vois, vivre sur le caillou, c’est drôlement chouette. Mais c’est un tout petit caillou, ou tout le monde se connait, ou tout le monde se sourit, se parle. Ou tout le monde sait qui tu es, ce que tu fais, d’où tu viens. Alors forcement, se sauver quelques jours, devenir des anonymes vacanciers c’est plutôt appréciable. Puis, ouvrir ses yeux un peu plus fort pour regarder de nouveaux horizons, moi j’aime bien ça.

Alors, j’ai regardé la mer, j’ai bu la tasse d’eau salée, j’ai mangé du poisson avec des arêtes, j’ai vu de jolis oiseaux qui battent des ailes très rapidement, j’ai bullé en regardant le ciel et les arbres,

Et sans rire, c’était vraiment chouette d’aller faire voyager mes robes à fleurs sur une île qui a la forme d’un papillon.

You Might Also Like

Aucun commentaire

Répondre